Rss

Le pêcheur est français…

Un peu d’humour mais aussi un petit coup de gueule…

Réputé pour son côté râleur, le français aurait tendance à se plaindre régulièrement : travail, politique, loisir… tout y passe. Cliché ou réalité ?

A en croire le blog mediapart, ce serait bien une réalité. Dans un sondage réalisé en 2011, 61% des français estimaient la situation de leur pays très difficile, et prévoyaient une aggravation dans les mois suivants nous classant en tête du classement mondial des pessimistes…

Alors ceci expliquerait cela. Le pêcheur râle car il est français !

Et oui caractéristique de plus en plus prononcée ces derniers temps, nous remarquons une recrudescence des réclamations au sein des pêcheurs. Si je suis bien d’accord sur le fait qu’il y a encore beaucoup de travail à réaliser pour démocratiser notre passion, ses parcours, ses tarifs… bref sa pratique en général, la tendance au pessimisme semble contagieuse. Chaque initiative importante ou non semble insuffisante : nettoyage de berges, réglementation, sensibilisation, signalétique… Et pourtant ce sont bien les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Afin de faire évoluer notre loisir de manière constructive, il est vrai que la critique est nécessaire. Néanmoins elle n’est efficace que si elle est accompagnée de suggestion réalisable et d’actions.

Il faut savoir que la pêche est principalement gérée par des personnes bénévoles qui peuvent se retrouver rapidement démotivées face à cette mauvaise critique. Souvent dépendantes d’instances supérieures (services de l’Etat, communes, propriétaires privées…), certaines actions peuvent être longues à mettre en place.

Et quand c’est bien faut le dire aussi !

Mais peut-être également que le pêcheur tient cette réputation simplement du fait que nous avons tendance à mettre le doigt sur les choses négatives plutôt que positives ? Alors grâce à cette génération web 2.0 où la liberté d’expression est mise à l’honneur grâce aux réseaux sociaux tels que facebook, n’hésitez pas également à relever les actions positives. Enfin si la pêche vous tient tant à cœur, pourquoi ne pas rejoindre une des associations de pêche pour faire entendre votre voix et agir ?

… Bref tout ça pour vous dire que oui je suis également pêcheur donc râleur 😉

Comments are closed.